IQ. Project à Flux Libre – Octobre 2017

Flux Libre, lieu de résidence et d’expression artistique installé dans d’anciens bâtiments industriels à Saint-Just-Saint-Rambert, près de Saint-Étienne, a accueilli la première exposition publique d’I.Q. Project.

À travers peintures, installations, photographies, vidéos et écrits, cette exposition de l’artiste stéphanoise Catherine HARO a fait pénétrer les visiteurs dans les méandres de l’inconscient d’un être victime d’un traumatisme psychologique.

Sans que le traumatisme original lui-même ne soit jamais directement évoqué, l’exposition suivait le chemin de la guérison de la victime, dans un parcours inspiré de celui de Dante Alighieri, dans son poème La Divine Comédie, à travers les neufs cercles de l’Enfer.

L’exposition a eu lieu du 30 septembre au 15 octobre 2017.

À propos du lieu

Flux Libre, lieu de résidence et d’expression artistique est implanté dans des bâtiments de l’ancienne friche industrielle Hugo Soie à Saint-Just-Saint-Rambert.

Stéphane CANIARD, sculpteur sur métal, s’est installé dans les locaux conservés par la réhabilitation du site industriel. Il y vit et y travaille. La signature en 2014 d’un bail emphytéotique avec la municipalité lui assure la jouissance du lieu pour les quarante prochaines années pour y développer son projet de résidence d’artistes et de lieu d’exposition.

Avec l’association Flux libre, il y fait venir d’autres artistes et souhaite proposer un lieu accessible à tous, où l’expression artistique est libre, où l’on peut travailler et créer à plusieurs, dans des domaines artistiques variés : sculpture, peinture, graff, théâtre, musique, vidéo… La première exposition proposée par Flux libre s’est déroulée en juin 2015.

Sur ce site en bord de Loire, une teinturerie avait été créée au 19e siècle. Devenue Hugo Soie Ennoblissement, l’établissement a fusionné en 2012 avec TAG (Teintures et Apprêts du Gand) et a quitté le site forézien pour le Roannais. Il était spécialisé dans la teinture sur soie, destinée à la haute-couture.

Après déconstruction partielle et dépollution par l’EPORA (Établissement Public de l’Ouest-Rhône-Alpes) de 2015 et 2016, la ville de Saint-Just-St-Rambert transforme l’ensemble du site en espace de loisir au bord de la Loire, en tenant compte des impératifs liés au risque d’inondation. Des bâtiments industriels, le cœur historique a été conservé avec la cour d’honneur et les bâtiments qui l’encadrent. La maison de maître associée à l’usine, qui date de 1896, ainsi que son parc, sont également toujours présents dans le paysage pontrambertois.

Infos pratiques

Exposition : du 30 septembre au 15 octobre 2017

Horaires : du mercredi au dimanche de 14h à 18h

Vernissage : le vendredi 29 septembre à partir de 18h

Entrée gratuite

Lieu : Flux Libre
Allée des Mûriers / Boulevard de la Loire
42170 Saint-Just-Saint-Rambert
France

À 25mn de Saint-Étienne